. .

Dernière mise à jour le 27 janvier

Mise à jour, jeudi 27 janvier, 15:30

Adaptations du plan de protection 

Le plan de protection pour l’hôtellerie-restauration est adapté:

  • dès le 25 janvier, les discothèques et salles de danse ne doivent plus collecter les coordonnées de contact. Dans les restaurants, les bars et les clubs, cette mesure a déjà été supprimée depuis longtemps.
  • Jusqu’ici, les personnes qui ne pouvaient pas se faire vacciner ou tester pour des raisons médicales étaient garanties d’accès aux établissements et manifestations exigeant les règles des 3G, 2G ou 2G+, en présentant une attestation médicale. Désormais, une attestation médicale n’est plus autorisée. Les personnes concernées doivent également présenter un certificat COVID (dit certificat de dérogation COVID-19) qui est contrôlé par les établissements avec l’«app de contrôle du certificat COVID». Attention: les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales, mais qui peuvent se faire tester sont toujours garanties d’accès aux établissements et manifestations exigeant les règles des 2G et 2G+, en présentant une attestation médicale et un certificat de test.

Dès le 22 janvier 2022, la règle des 3G s’applique pour l’entrée en Suisse. Ainsi, les personnes qui ne sont ni vaccinées ni guéries doivent présenter un résultat de test négatif. Le deuxième test disparait complètement. Les établissements d’hébergement doivent contrôler si les clients qui ne sont ni vaccinés ni guéris peuvent présenter un résultat de test. Si cela n’est pas le cas, les établissements d’hébergement doivent en informer les autorités cantonales compétentes.

Vous trouverez de plus amples informations dans la version mise à jour du document «Questions et réponses concernant le plan de protection».

 

Mise à jour, mercredi 12 janvier 2022, 18:00

Communiqué de presse de GastroSuisse

GastroSuisse est soulagée que le Conseil fédéral n’ait pas décidé aujourd’hui de nouveaux durcissements. La fédération de branche regrette en même temps que les mesures existantes soient prolongées jusqu’à fin mars.
Pour les quelque 230 000 collaborateurs de l’hôtellerie-restauration, cela représenterait une charge importante. Et la plupart des établissements de l’hôtellerie-restauration sont déjà déficitaires en raison des restrictions. Il est d’autant plus important que les nouvelles mesures prévues pour les cas de rigueur soient rapidement mises en œuvre.
Après la décision du gouvernement d’aujourd’hui, les restaurants peuvent au moins respirer. «Nous sommes soulagés que le Conseil fédéral ait renoncé à de nouveaux durcissements», déclare Casimir Platzer, président de GastroSuisse. D’autres mesures auraient été dévastatrices pour l’hôtellerie-restauration. Déjà en septembre 2021, après l’introduction de l’obligation de certificat, la situation s’est fortement aggravée. Et depuis la réglementation 2G, décrétée en décembre, quatre établissements sur cinq ont nettement moins de clients, comme l’a montré un sondage mené en début d’année auprès des membres de GastroSuisse.

En 2021, le chiffre d’affaires de l’hôtellerie-restauration est inférieur d’environ 40% à celui des années précédant la pandémie. De nombreux établissements en ont été fortement affectés. Les quelque 230 000 collaborateurs actuels de l’hôtellerie-restauration sont également gravement impactés par le régime COVID-19. Pendant la crise, ils ont dû être régulièrement mis en RHT, ce qui a entraîné des pertes de salaire considérables. C’est pourquoi, beaucoup ont déjà quitté la branche. «La situation économique et du personnel dans l’hôtellerierestauration reste grave», a averti cette semaine Platzer. La fédération de la branche s’est donc également opposée à un confinement et à la 2G+. En outre, la réglementation 2G+ en vigueur dans les discothèques et les dancings doit être abrogée le plus rapidement possible. Le chiffre d’affaires s’y est littéralement effondré depuis le 20 décembre, représentant une baisse de 30% du chiffre d’affaires d’un exercice normal avant la pandémie.
La fédération de branche se réjouit également que le Conseil fédéral réduise dès demain la quarantaine ainsi que l’isolement de dix à cinq jours. «Cela aide notre branche, car de nombreux collaborateurs, même sans symptômes, manquent actuellement dans les entreprises», constate C. Platzer. Mais des mesures de soutien telles que les allocations pour cas de rigueur restent indispensables, d’autant plus que le Conseil fédéral veut prolonger les mesures existantes jusqu’à fin mars. La consultation à ce sujet est ouverte jusqu’au 17 janvier. «Pour de nombreuses entreprises, ce serait très difficile», affirme C. Platzer.

En effet, 70% des établissements de l’hôtellerie-restauration travaillent désormais à perte en raison des mesures anti-Covid persistantes. De plus, depuis juillet 2021, près de 80% des établissements n’ont pas été indemnisés ou l’ont été insuffisamment. GastroSuisse salue donc le fait que le programme pour cas de rigueur doive être relancé et que la Confédération essaie maintenant d’indemniser les branches concernées le plus rapidement possible et de manière uniforme au niveau national. «Il faut toutefois une solution non bureaucratique et pratique qui n’exclue pas encore plus d’entreprises de l’hôtellerie-restauration des programmes de cas de rigueur que l’ancienne ordonnance sur les cas de rigueur», déclare C. Platzer. «Nous espérons en outre que la situation continuera à se détendre et que la société retrouvera une certaine normalité», ajoute C. Platzer. En effet, nombre des quelque 230 000 collaborateurs de l’hôtellerie-restauration sont inquiets. Beaucoup ont déjà quitté la branche. Ils ne peuvent plus assumer de nouvelles pertes de salaire.
«Nous devons trouver tous ensemble un moyen de gérer différemment la crise», déclare C. Platzer,  président de GastroSuisse.

GastroSuisse est la fédération de l’hôtellerie et de la restauration en Suisse. L’organisation fondée en 1891 défend les intérêts de la branche depuis plus de 125 ans. GastroSuisse, avec près de 20 000 entreprises membres (dont environ 2500 hôtels) organisées en 26 associations cantonales et quatre groupements sectoriels, est la plus grande organisation patronale de la branche de l’hôtellerie-restauration.

Mise à jour, samedi 18 décembre 2021, 09:00

25e plan de protection de GastroSuisse (valable dès le 20.12.2021) : ICI

Le comité directeur de GastroNeuchâtel est toujours en contact direct avec l'Etat pour les cas de rigueur et la RHT.  

Mise à jour, vendredi 17 décembre 2021, 16:30

Dernières mesures sanitaires, lien sur le site de la Confédération : ICI

Affiche du canton de Neuchâtel, trucs et astuces: ICI

Affiche de la Confédération : ICI

 

Mise à jour, jeudi 9 décembre 2021, 8:15

Directives du SCAV :

Suite aux décisions prises le 3 décembre 2021 par le Conseil fédéral et le 6 décembre 2021 par le Conseil d’Etat pour limiter la propagation du coronavirus, nous vous informons de l’entrée en vigueur de dispositions fédérales et cantonales COVID-19 concernant la règle des 2G et la règle des 3G :

 Depuis le 13 septembre 2021, l’accès aux espaces intérieurs des restaurants, des bars et des boîtes de nuit est limité aux personnes disposant d’un certificat COVID-19, qui atteste que le ou la titulaire est vacciné-e, guéri-e ou testé-e (règle des 3G). Dans ces lieux clos, les client-e-s sont désormais tenu-e-s de porter (dès 12 ans) un masque facial et ont l’obligation de s’asseoir, notamment pour consommer de la nourriture et des boissons. Les client-e-s ne peuvent retirer leur masque et consommer de la nourriture et des boissons qu’en étant assis-e-s, à table.

  • Les établissements publics peuvent restreindre l’accès à leurs espaces intérieurs aux seules personnes titulaires d’un certificat COVID-19 issu d’une vaccination ou d’une guérisonuniquement (règle des 2G). Si cette limitation est appliquée de manière efficace, les client-e-s ne sont pas tenu-e-s de s’asseoir (également pour consommer) et de porter un masque facial dans lesdits espaces. 
    • L’option retenue (2G ou 3G) doit être inscrite dans le plan de protection de l’établissement public et indiquée de manière visible à l’entrée de celui-ci. L’application mobile COVID-19 Certificate Check sera utilisable pour cette nouvelle disposition dès le 13 décembre 2021. Entretemps, les exploitant-e-s doivent assurer cette vérification manuellement, directement sur le certificat COVID-19 des client-e-s.

Par ailleurs, nous vous informons que les établissements publics sont tenus d’appliquer les dispositions complémentaires suivantes :

  • Lorsque l’établissement applique la règle des 3G, les employé-e-s, quand ils-elles sont en contact avec la clientèle ou qu’ils-elles ne sont pas seul-e-s dans un local, doivent porter un masque facial, même s’ils-elles sont titulaires d’un certificat COVID-19. 
  • Lorsque l’établissement applique la règle des 2G, l’employeur décide les mesures à prendre pour protéger ses employé-e-s (par exemple port du masque au contact de la clientèle).
  • Les exploitant-e-s des établissements doivent s’assurer que les locaux ont une aération efficace, notamment pour contenir la propagation du coronavirus par le biais des aérosols.
    • Les établissements publics peuvent limiter l’accès à leurs espaces extérieurs aux personnes disposant d’un certificat COVID-19 (pour les personnes de 16 ans et plus). S’il n’est pas prévu de limiter l’accès à l’extérieur, la distance de 1.5 mètre entre les groupes doit être respectée ou des séparations efficaces doivent être installées.

Nous vous remercions d’avance de prendre bonne note de la présente et restons très volontiers à votre disposition si vous avez des questions. Nos patrouilles de la police du commerce pourront répondre sur place à vos interrogations, pour lesquelles vous trouverez en outre des informations sur notre page web https://www.ne.ch/autorites/DDTE/SCAV/commerces/Pages/accueil.aspx.

 

Mise à jour, jeudi 9 décembre 2021, 8:00

24e plan de protection de GastroSuisse : ICI

 

Mise à jour, jeudi 14 octobre 2021, 11:30

Nouveau plan de protection de GastroSuisse : n° 23

Pas de nouveau plan à ce jour : 2 décembre 2021

 

Mise à jour, vendredi 10 septembre 2021, 14:45

ICI le 21e plan de protection de GastroSuisse

Le SCAV a écrit à tous les établissements publics !

 

Mise à jour, jeudi 9 septembre 2021, 11:15

Retrouvez toutes les informations disponibles, à ce jour, sur le certificat COVID sur notre page Facebookhttps://www.facebook.com/Gastroneuchatel

Soyez attentif à la différence de règles : clients/collaborateurs !!!

Aussi vite que possible, le SCAV va envoyer un courrier à tous les établissements publics. 

 

Mise à jour, lundi 28 juin 2021, 09:00

Retrouvez le dernier plan de protection (No 20) valable à partir du 26 juin 2021 en cliquant ICI

Mise à jour, jeudi 24 juin 2021, 14:20

COVID-19 Mesures en vigueur (valables dès le 26 juin 2021)

Etablissements publics

Les restaurants, les bars et les boîtes de nuit peuvent exploiter leurs espaces intérieurs et extérieurs aux conditions suivantes :

  • Le nombre de personnes par table n'est pas limité

  • À l'intérieur, les client-e-s sont tenu-e-s de s'asseoir et ne peuvent consommer nourriture et boissons qu'en position assise ; à l'extérieur, la consommation debout est autorisée mais la distance requise entre les groupes doit être respectée ou des séparations efficaces doivent être installées

  • Le port du masque est obligatoire à l'intérieur sauf lorsque l'on est assis à sa table. À l'extérieur, le port du masque n'est plus obligatoire pour les client-e-s

  • La distance de 1.5 m entre les tables doit être respectée ou des parois de séparation doivent être installées

  • À l'intérieur, les coordonnées d'une personne par groupe doivent être récoltées électroniquement. Le numéro de table ainsi que l'heure de départ et d'arrivée doivent être enregistrés

  • Si l'application utilisée ne le permet pas, l'exploitant-e a l'obligation de vérifier l'exactitude des données récoltées. Le SCAV recommande l'utilisation de l'application eat's me/eat's you.

Ces règles ne s'appliquent pas lorsque l'accès à l'établissement est exclusivement réservé aux personnes disposant d'un certificat COVID. Chaque établissement doit décider s'il veut limiter strictement son accès aux seules personnes disposant d'un certificat COVID.


L'exploitation des discothèques et des salles de danse peut reprendre selon les règles suivantes :

  • Seul-e-s les client-e-s ayant un certificat COVID avec QR code peuvent être accueilli-e-s

  • Un plan de protection doit être élaboré, qui prévoit des mesures concernant l'hygiène et l'application des restrictions d'accès.

 

Commerces et autres lieux accessibles au public 

Tous les commerces et les autres lieux accessibles au public sont ouverts ; le nombre de client-e-s dans les espaces clos et à l'extérieur n'est plus limité. Le port du masque et le respect des distances sont obligatoires. À l'extérieur, le port du masque n'est pas obligatoire pour les client-e-s.

 

 

Certificat COVID*

  • Obligatoire pour les grandes manifestations et pour accéder aux discothèques et salles de danse.

 

  • Facultatifsur décision de l'organisateur ou de l'exploitant, pour les manifestations de moins de 1'000 personnes, les installations sportives, culturelles et de loisirs et les restaurants pour alléger les mesures de protection nécessaires.

 

  • Interdit dans les domaines qui relèvent de la vie quotidienne, comme par exemple les transports publics, les commerces de détail ou encore lors d'évènements privés.

*voir ordonnance COVID-19 certificats (RS 818.202.2)

Source : https://www.ne.ch/autorites/DDTE/SCAV/commerces/Pages/accueil.aspx


 

Mise à jour, jeudi 17 juin 2021, 14:30

Retrouvez toutes les affiches en lien avec la pandémie à télécharger en cliquant ICI.

Mise à jour, jeudi 6 mai 2021, 17:15

Des autocollants à afficher dans votre établissement et sur vos tables ! 

Mise à jour, jeudi 6 mai 2021, 09:00

Retrouvez tous les arretés du Conseil d'État au sujet du Covid-19 ICI

Mise à jour, lundi 19 avril 2021, 15:15

À l’occasion de sa conférence de presse du 14 avril 2021, le Conseil fédéral a décidé de poursuivre sa stratégie d’assouplissement progressive et prudente.
En conséquence, à compter de ce lundi 19 avril 2021, les restaurants et les bars peuvent exploiter leurs terrasses aux conditions suivantes : 

  • Découvrez les nouvelles mesures sanitaires imposées par le SCAV ICI

  • Le dernier plan de protection à appliquer dans vos établissements est disponible ICI

  • Consultez en tout temps l’Ordonnance COVID-19 situation particulière (RS 818.101.26).

 

!! À savoir !!

  • Les aides continuent indépendamment de l’ouverture de votre terrasse.

  • Les aides pour les mois d’avril et mai sont confirmées (pour autant que le Conseil fédéral ne décide pas de rouvrir les établissements publics le 1er mai).

  • Revérifiez les conditions d’octroi des RHT et des APG pour vous et vos employés en cas d’ouverture partielle de votre établissement en cliquant ICI.

 

 

News

Un sujet vous tient à cœur?

Vous aimeriez que GastroNeuchâtel prenne possession de ce dossier? Veuillez remplir le formulaire de contact.

Annonces